Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

La recharge artificielle des nappes souterraines dans les régions semi arides. Cas de la nappe alluviale Ain chabro-Hammamet (NE Algérien)

Congress: 2008
Author(s): Karima Seghir, Nacer Khérici


Keyword(s): Mots clés : Recharge artificielle, semi arides, infiltration, géosynthétiques, bassin d infiltration.
AbstractLa région de Tébessa est située au NE Algérien. Elle est caractérisée par un climat semi-aride, de type continental avec des précipitations moyennes interannuelles inférieures à 400 mm. La zone d’étude est située plus précisément à une quinzaine de kilomètres au Nord Ouest de la ville de Tébessa, et elle appartient au domaine de l’Atlas saharien oriental, aux confins Algéro-Tunisiens. Elle est drainée par un certain nombre des oueds dont les plus importants sont ceux de Chabro et Bouakous. Elle s’étend sur une superficie de 420.6 Km. De point de vue géologique, la région d’étude fait partie du bassin d’effondrement Tébessa/Morsott/Hammamet, qui est comblée par des sédiments d’origine continentale, à caractéristiques hydrodynamiques importantes (K,T,S…) Actuellement, les ressources en eau souterraines sont limitées dans la région de Tébessa. Evidemment, cette situation est le résultat d’une période de sécheresse très longue, pendant ces dernières années (1980/2000). Devant la gravité de cette situation, qui intervient dans un temps où les besoins en eau sont en augmentation continue, il est important de mettre en place une politique, qui permettrait d’accroître nos ressources en eau. Cette dernière, doit reposer sur la protection et la meilleure gestion des ressources existantes d’une part, et sur la possibilité de les recharger artificiellement par les eaux de surface d’autre part. La réalimentation artificielle des nappes souterraines, consiste à introduire de l’eau dans une formation perméable, par l’intermédiaire d’un dispositif aménagé à cet effet. Cette technique a donné des résultats positifs et très encourageants dans différents pays dans le monde. Pour le cas particulier de la wilaya de Tébessa, nous avons proposé une technique basée essentiellement sur l’augmentation de l’infiltration efficace du sol, du site en question, par des bassins d’infiltrations et galeries verticales de profondeur 30 m remplies par des graviers (  2-5 mm). A travers cette communication, nous allons présenter les résultats d’une étude de faisabilité de la technique dans la région d’étude avec implication des matériaux synthétiques.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin