Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Impact de la variabilité climatique sur les ressources hydriques du bassin de l'Amazone

Congress: 2008
Author(s): Jhan Carlo Espinoza Villar, Jean Loup Guyot, Josyane Ronchail, Gérard Cochonneau, Naziano Filizola, Pascal Fraizy, David Labat, Luís Noriega, Eurides de Oliveira, Juan Julio Ordoñez, Philippe Vauchel
Correspondant: Josyane Ronchail, Université Paris 7 (IRD) and HYBAM, LOCEAN/IPSL, Boite 100, 4 Place Jussieu, 75252. Paris Cedex 05, France. Téléphone: +33 1 4427 84 67, Fax: +33 1 44 27 38 05

Keyword(s): Bassin Amazonien, Variabilité climatique, Ressource en eau
Article:
AbstractLe bassin amazonien a une taille considérable, près de 7 millions de km², et englobe des régions extrêmement variées, de plaine et de haute montagne, tropicales des deux hémisphères et équatoriales à régimes pluviométrique plus ou moins altéré. Le débit moyen du fleuve à l’embouchure est de 205 000 m3/s, de loin le plus fort de tous les fleuves du globe. Le débit séculaire du cours principal de l’ Amazone à Óbidos, dernière station jaugée, à 800 km de l’embouchure, a été reconstitué à partir des données de hauteur d’eau de diverses stations amont, dont celle de Manaus sur le Rio Negro. Le débit à Obidos a connu des variations importantes au cours du XXème siècle (1903-2007), et ce à toutes les échelles de temps. Variables au pas de temps interannuel, en partie selon les conditions de surface du Pacifique et de l’Atlantique tropical, les débits connaissent aussi des variabilités pluri annuelles : en particulier, ils augmentent brusquement au début des années 1970 après avoir faiblement oscillé depuis le début du siècle. Par la suite les débits de crue restent forts générant de fréquentes inondations, tandis que les débits d’étiage baissent et les modules restent stables. Ce constat génère deux principales séries de questions : a) comme le bassin amazonien est immense, quel(s) est (sont) le(s) sous-bassins(s) à l’origine des variations des débits d’Obidos qui ne représente que l’état moyen d’un système hydrologique ? b) ces variations sont-elles liées au climat ? au changement d’usage des sols ? Dans le cadre du programme HYBAM (Hydrogéodynamique du bassin amazonien, partenariats IRD – institutions des pays amazoniens) et de l’ Observatoire de Recherche sur l’Environnement HYBAM (http://www.ore-hybam.org), des bases de données pluviométriques et hydrométriques exhaustives ont été constituées sur le bassin amazonien. Les données sont stockées et en partie traitées, notamment homogénéisées, grâce à l’outil de gestion de base de données Hydraccess (http://www.mpl.ird.fr/hybam/outils/hydraccess.htm). L’analyse temporelle (tendances, ruptures) des écoulements dans les principaux bassins versants amazoniens durant la période 1964-2004 montre que les résultats d’Óbidos sont cohérents avec la baisse des débits d’étiage depuis le début des années 60 dans les bassins andins tropicaux, et plus généralement dans les bassins du sud, et avec l’augmentation des débits de crue dans les bassins du nord-ouest équatoriaux, les plus pluvieux. La variabilité à long terme des pluies dans les différentes régions du bassin amazonien est elle-même cohérente avec celle des débits. En particulier, un fonctionnement pluri-décennal en opposition de phase entre sud et nord-ouest du bassin est également observé dans les précipitations et suggère que la variabilité des débits est dépendante de celle du climat. Toutefois l’augmentation récente (début des années 90) du coefficient d’écoulement à Óbidos suggère un rôle de la déforestation sur l’hydrologie.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin