Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

PROJET PILOTE POUR L’ALERTE DE CRUE SUR UN BASSIN VERSANT GERE PAR UNE COLLECTIVITE

Congress: 2008
Author(s): Nelly Peyron, Eric Fazi, François Bressand


Keyword(s): Alerte de crue, système clé en main, sécurité, collaboration état-collectivité
Article:
AbstractLe bassin versant du Lez, cours d’eau à régime très variable, s’étend sur 455 km2 et couvre 28 communes de la Drôme et du Vaucluse. Les dégâts occasionnés par les dernières crues entre 1993 et 2003 ont démontré l’importance des enjeux tant financiers (520 millions d’euros) qu’humains (3 morts). Le besoin de disposer d’un outil performant permettant d’alerter les populations dans les meilleurs délais est alors apparu primordial. Depuis 2002, l’Etat français est passé d’un Service d’Annonce de Crues à un Service de Prévision de Crues (SPC) sur un certains nombre de cours d’eau importants dits « règlementaires ». Les SPC se dotent actuellement de moyens financiers et techniques pour pouvoir livrer au public des prévisions de crues par tronçons de cours d’eau à différentes échéances. N’étant pas un cours d’eau règlementaire, le Lez est géré par une collectivité, le Syndicat Mixte du Bassin Versant du Lez (SMBVL) qui a donc souhaité ce doté d’un système clé en main opérationnel capable d’alerter de façon fiable et rapide les personnes concernées. Plus précisément, pour atteindre cet objectif, le SMBVL a décidé de mettre en place un réseau de capteurs hydrométéorologiques sur le Lez et ses affluents (pluviomètres, limnimètres et sondes d’humidité du sol). Le projet a été mené en s’appuyant particulièrement sur les retours d’expériences existants, soulignant l’importance de la sécurité de chaque maillon de la chaine. Les données mesurées aux capteurs sont transmises par voie radionumérique via un réseau propriétaire installé par le SMBVL, puis concentrées en temps réel vers un central d’alerte basé au syndicat. Un ensemble d’ analyses informatiques sont menées automatiquement pour définir le risque de crues sur l’ensemble du bassin. L’ alerte est alors transmise par radio via un système innovant de « pagers » aux différents élus et acteurs de la sécurité civile. La gestion des actions à mener pour la protection des biens et des personnes est ensuite prise en charge par chaque commune dans le cadre du Plan Communal de Sauvegarde. A noter que les données du réseau sont mises à disposition en temps réel via un site internet dédié. Généralement, l’Etat et les collectivités en charge des cours d’eau « non règlementaires » travaillent de manière indépendante. Ce projet pilote a permis d’établi une collaboration réussie entre le SMBVL et le SPC Grand Delta. En effet, le SPCGD récupère en temps réel les données du réseau du SMBVL via un espion radio. Les données pluviométriques ainsi collectées permettent de caler les lames d’eau radar, c’est à dire d’augmenter la précision des valeurs quantitatives de pluies fournies par les images radar. En contrepartie, les données radar seront transmises en temps réel au SMBVL qui pourra ainsi avoir une vision globale des déplacements des cellules orageuses sur son secteur (information primordiale lors d’évènements extrêmes). Ce projet est donc particulièrement exemplaire puisqu’il a permis de mettre en place de nombreuses innovations pour aboutir à un système d’alerte de crue unique à l’échelle d’un bassin versant géré par une collectivité.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin