Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Quelle amélioration de la capacité des associations d’usagers de l’eau pour assurer une gestion participative de l’irrigation : cas de l’Office du Niger.

Congress: 2008
Author(s): Klaartje Vandersypen, Abdoulaye C.T. Keita, Bruno Lidon, Yacouba Coulibaly, Jean-Yves Jamin
Klaartje Vandersypen Institute for Land and Water Management, K.U.Leuven, Vital Decosterstraat 102, 3000 Leuven, Belgium, Tel: +32 16 329743, Fax: +32 16 329760 E-MAIL: klaartje.vandersypen@agr.kuleuven.ac.be Abdoulaye C.T. Keita, Yacouba Coulibaly Nyeta

Keyword(s): Office du Niger, irrigation, association usagers de l'eau, gestion de l'eau, capacity building
AbstractA l’Office du Niger (République du Mali), comme sur la majorité des grands périmètres irrigués, les irrigants ont été et seront amenés à jouer un rôle grandissant dans la gestion de l’eau. Ce périmètre, dont la surface est actuellement de l’ordre de 80 000 ha, est alimenté en eau gravitairement par le barrage de Markala sur le fleuve Niger. Alors que les réseaux primaires et secondaires la gestion de l’eau est assurée par l’Office du Niger, au niveau tertiaire, qui concerne des surfaces de l’ordre de 20 à 100 ha alimentées par un même canal arroseur, elle est le fait des usagers. Face à une indéniable dynamique de développement depuis les 20 dernières années et à la mise en place d’une progressive d’une politique de gestion partagée de la maintenance, les faibles performances de l’ irrigation, en particulier au niveau du tertiaire, y représentent un facteur de risque (dégradation des sols, engorgement des parcelles, conflits) et surtout obstacle majeur à l’extension prévue des surfaces irriguées. Des réseaux secondaires souvent surdimensionnés systématiquement en eau et, de ce fait, une irrigation est de facto pratiquement à la demande, contribue certainement à largement expliquer que les opérations d’appui à l’amélioration des performances de l’irrigation aient eu jusqu’ici aussi peu d’impact. Basée sur une analyse exhaustive du contexte de la gestion de l’eau au niveau du tertiaire réalisé dans le cadre d’un travail de thèse, tant en terme d’équipement que agronomique, économique, socioculturel et institutionnel, la présente communication vise à présenter une démarche de formation intégrant le savoir pratique et l’analyse des usagers. Ciblée sur les principaux types de prob1èmes auxquels se heurte la gestion de l’irrigation au niveau d’un arroseur, elle vise à fournir une démarche et des supports techniques permettant à un facilitateur d’aider les usagers à raisonner les solutions envisageables. La présentation de ces outils, qui ont fait l’objet d’une première validation lors d’un séminaire réunissant les représentant de l’Office du Niger, des usagers et de bailleurs de fonds, sera aussi l’objet de développer les évolutions du cadre institutionnel qui pourraient permettre de plus étroitement impliquer les usagers à la gestion de l’eau.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin