Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Prix des céréales, subventions européennes et demande en eau d'irrigation : quelles relations et comment les analyser ?

Author(s): Le cas de la vallée de la Garonne, France
Congress: 2008
Author(s): Sara Fernandez, Thierry Rieu
Sara FERNANDEZ Doctorante UMR G-EAU "Gestion de l'Eau, Acteurs et Usages" AgroParisTech Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l'Environnement (Etablissement issu du rapprochement entre l'ENGREF, l'INAPG et l'ENSIA) ENGREF - Centre de

Keyword(s): prix, aides PAC, DPU, irrigation, demande en eau, maïs
AbstractLe bassin de la Garonne se caractérise par de fortes tensions pour la répartition et l’usage des ressources en eau pendant la période d’étiage. C’est un bassin agricole producteur et exportateur de céréales, principalement de maïs, dont l’expansion date du développement de l’irrigation dans les années 70 et 80. C’est donc un bassin où les politiques de l’eau et les politiques agricoles sont fortement liées et suscitent d’âpres débats sur l’opportunité de développer de nouvelles ressources. Sur la période récente et à court terme, les décideurs locaux et les gestionnaires s’accordent sur une stabilisation des ressources en eau allouées à l’agriculture. Dans ce contexte, les modalités d’ajustement entre ressources et demandes en eau anthropiques et environnementales dépendent particulièrement de l’évolution de la demande en eau d’irrigation comme en témoignent la gestion des épisodes de sécheresses récents. La conjoncture économique et ses répercussions sur les stratégies des exploitations agricoles jouent alors un rôle majeur (Amigues 2006) sur cet équilibre. L’évolution des exploitations agricoles céréalières est aujourd’hui marquée par de fortes incertitudes en partie liées à la réforme de la politique agricole commune (PAC) avec la mise en place de modalités d’interventions découplées de la production (Gleyses 2004). L’évaluation de l’impact de cette politique sur la demande en eau (Buisson 2006), (Tardieu 2007) se révèle d’autant plus délicate que le découplage est élevé et que la relation entre revenu et niveau de production est faible. La question d’un accroissement sensible et durable du prix des céréales, lié à un développement de la demande en produits alimentaires et énergétiques peut modifier les arbitrages. Elle renforce l’intérêt de cette question tant en termes méthodologiques que de résultats concrets pour le bassin de la Garonne. C’est l’objet de la présente communication. L’approche proposée est basée sur un diagnostic du fonctionnement des systèmes de production agricoles ancré dans un territoire (Cochet 2006), afin de prendre en compte une diversité minimale des types d’exploitations rencontrées. La zone d’étude est localisée dans la vallée de la Garonne, à l’aval de Toulouse. Le diagnostic mobilise une typologie construite sur des variables structurelles et en fonction des perspectives foncières communiquées par les exploitants (Guinaudeau 2006). Il formalise les orientations stratégiques des exploitations, en termes de productions et donc de consommation d’eau. Des simulations réalisées à partir des résultats d’enquêtes et faisant appel à des indicateurs économiques permettent d’estimer les niveaux de consommation d’eau d’irrigation par type d’ exploitation puis pour l’ensemble du territoire en mobilisant la représentation statistique des exploitations. Les variations obtenues dépendent du niveau de l’aide - droit à paiement unique (DPU)- et de l’évolution des prix à la production. Elles sont basées sur l’estimation de la surface exploitée à partir de laquelle la production devient plus rémunératrice pour l’exploitant que la seule rente occasionnée par les DPU, associée ou non à une activité non- agricole. Elles mobilisent des hypothèses fortes comme celles relatives à l’estimation du seuil de reproduction de l’exploitation (Cochet 2006), qui sont discutées. Finalement, nous replaçons la PAC dans l’ensemble des instruments de soutien à l’agriculture et la gestion des ressources en eau.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin