Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Les réseaux de chercheurs et de professionnels agricoles au Maghreb : un outil pour la construction de capacités en agriculture irriguée

Congress: 2008
Author(s): H Kemmoun, M Kuper, N Faysse, M Dionnet, S Bouarfa


Keyword(s): Agriculture irriguée, profession agricole, Maghreb
AbstractL’agriculture familiale du Maghreb fait actuellement face à de profonds changements : libéralisation des marchés, redéfinition du mandat des Etats des pays dans la gestion des infrastructures, le tout accompagné d’une pénurie croissante des ressources en eau. Quelle est la capacité d’adaptation des exploitations familiales face à ces défis ? Pour répondre à cette question, l’UMR G-EAU participe à trois projets de recherche-développement : Wademed, Sirma et Aquastress. Ces projets sont fondés sur une approche commune : travailler directement avec les agriculteurs, ou les organisations professionnelles les rassemblant, afin de renforcer leurs capacités de gestion de l’eau et des filières agricoles. Ils ont permis d’aborder d’une manière innovante la question de la formation professionnelle dans un contexte où l’Etat a souvent abandonné la mission de vulgarisation agricole aux grands groupes agro-industriels. Le papier présente une étude de cas au Maroc où la mise en place des réseaux de recherche et de professionnels agricoles favorise l’émergence d’organisations professionnelles agricoles, elles mêmes porteuses de progrès et de modernisation de l’agriculture irriguée. L’exemple traite de la diffusion des nouvelles techniques d’irrigation aux petites exploitations qui ne bénéficient pas des subventions de l’Etat marocain Les procédures sont lourdes, les techniques telles que le goutte à goutte complexes à mettre en œuvre et l’investissement initial trop élevé pour de petits projets. Afin de remédier à ces blocages, les chercheurs ont développé une démarche d’accompagnement de projets collectifs de modernisation de l’irrigation. Différents outils participatifs, tels que des visites pédagogiques, des séminaires ouverts ou des jeux de rôles permettant de simuler la mise en place d’un projet et d’explorer différents scénarios ont été testés. Cette démarche a pour particularité de mener l’agriculteur à une forme d’apprentissage social : celui-ci concerne le choix des aménagements, la gestion du système de production mais aussi les relations avec les autres intervenants tels que le gestionnaire du réseau ou les bureaux d’études. Les agriculteurs doivent au final être capables de s’accorder sur ces différentes questions.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin