Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Comportement des producteurs agricoles et efficacité d’usage de l’eau en semi-aride Tunisien

Congress: 2008
Author(s): Fraj Chemak


Keyword(s): Périmètre irrigué, système de production, efficacité technique, efficacité allocative, Data Envelopment Analysis (DEA)
Article:
AbstractRésumé Menacée par le développement économique et social, l’eau est un bien de plus en plus rare. Particulièrement concernée, la Tunisie a réussi une politique de gestion de l’offre pour répondre aux différents besoins et notamment à celui du secteur de l’agriculture irriguée qui est le gros consommateur avec 83% de la demande totale. Aujourd’hui cette politique atteint ses limites en réalisant un taux de mobilisation de 87%. Désormais les efforts devraient se tourner vers la gestion de la demande. Comprendre les stratégies des irrigants et identifier les paramètres de maîtrise des technologies de production constituent des éléments fondamentaux pour modifier les consommations du secteur irrigué sans pour autant compromettre les objectifs de production. Dans cette perspective, l’objectif de ce travail est d’analyser les performances de l’activité en irrigué dans la région de Sidi Bouzid en semi-aride tunisien. En effet nous constatons que des producteurs des périmètres publics irrigués créent des puits de surface comme deuxième source d’irrigation alors que la nappe phréatique est déjà surexploitée. Ce constat ouvre le débat quant à la complémentarité ou la rivalité des ressources. Dans un contexte comme dans l’autre la rationalité d’usage et la valorisation de la ressource constituent toujours des interrogations cruciales. Il s’agit donc de savoir pourquoi cette stratégie et quel est son impact sur l’usage durable de la ressource? Pour répondre à cette interrogation nous avons réalisé des enquêtes de terrain auprès d’un échantillon de 150 exploitations en considérant trois types : (i) des exploitations des périmètres publics (ii) des exploitations des périmètres privés et (iii) des exploitations des périmètres publics ayant accès à une ressource privée. En analysant les systèmes de production de ces exploitations nous avons pu mettre en évidence une relation fonctionnelle appropriée. L’application de l’approche Data Envelopment Analysis (DEA) nous a permis de mesurer l’efficacité technique et allocative. L’analyse des résultats montre une inefficacité technique d’usage des facteurs de production. L’efficacité moyenne d’usage de la ressource en eau n’atteint que 68%. La comparaison entre les systèmes de production révèle un gaspillage de la ressource plus important chez les exploitations des périmètres privés que celles des périmètres publics. Ainsi la stratégie de création de puits de surface, comme deuxième source d’irrigation, se révèle être à l’encontre d’un usage durable de la ressource en eau. Mais en analysant les mesures d’efficacité allocative, cette stratégie s’explique. En effet, la profitabilité d’une activité, basée sur l’irrigation à partir de puits de surface, semble beaucoup plus intéressante que celle réalisée à partir d’ irrigation publique. L’efficacité allocative moyenne des exploitations des périmètres privés atteint 76% contre seulement 53% pour celles des périmètres publics. La pratique de cultures maraîchères est un facteur déterminant de cette profitabilité. Par ailleurs nous estimons que l’intervention de l’Etat est sollicitée non seulement pour réduire le gaspillage mais pour mettre en place un dispositif d’accompagnement et soutenir davantage les irrigants afin de réussir les objectifs de production.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin