Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Une plate-forme de modélisation de la variabilité spatio-temporelle des flux au sein du bassin amazonien.

Congress: 2008
Author(s): Gérard Cochonneau(1), Sébastien Gardoll (1), Marie-Paule Bonnet (2)
(1)CNRS/LMTG CP 7091-Lago Sul 71619-970 Brasilia (DF) Brésil (2)IRD/LMTG 14 Av. Edouard Belin F-31400 Toulouse France

Keyword(s): modélisation, SIG, J2EE, java, développement coopératif, logiciels libres
Article: Poster:
AbstractDans le cadre de ses activités sur le bassin amazonien, le LMTG développe une plate-forme permettant de quantifier et d'interpréter les flux d'eau et de matières au sein du bassin amazonien à différentes échelles de temps (journalière, saisonnière et inter-annuelle) et d’espace. En s'appuyant sur un système d'information géographique, des bases de données et leurs traitements mis en place par ailleurs, il s'agit d'offrir un cadre facilitant l'intégration de modèles hydrologiques de différents types par le moyen d'une plate-forme chargée de l'IHM (interface homme-machine), de la fourniture des données d'entrée aux modèles (requêtes géographiques, caractéristiques physiques, séries chronologiques), de la connexion des modèles sous forme de "plugin", de la restitution des entrées et des sorties des modèles. L'intérêt d'un développement coopératif, du partage des outils obtenus avec les partenaires du Sud, l’objectif de portabilité de l'outil développé nous ont orienté vers le choix d'un cadre de développement privilégiant les logiciels libres et/ou open-source et respectant les standards de l'OGC, orientation conforme avec celle de la géomatique actuelle. Le choix de Java 2 Enterprise Edition (J2EE) comme standard de développement permet de répondre, notamment grâce aux API (Interfaces de programmation) Servlets, EJB, RMI, JDBC, à l'objectif d'un fonctionnement opérationnel dans le cadre de bases de données et d'applications réparties. Ont par ailleurs été retenus l'IDE Eclipse comme environnement de développement, un serveur Subversion pour gérer le développement coopératif, un gestionnaire de base de données PostgreSQL et son extension PostGis, un serveur cartographique GeoServer, le SIG Udig. Le projet est conduit par une modélisation UML itérative dans le cadre d’une méthode 2TUP (2 Tracks Unified Process) qui présente aussi l'avantage de découpler les contraintes logicielles des contraintes techniques. Une application au bassin amazonien d'un modèle intégré à la plate-forme est présentée à titre d'exemple. Pour nos partenaires du sud, la plate-forme permettra le partage des bases de données et des savoir-faire et sera un outil de formation efficace en particulier en modélisation grâce à la diversité des outils et modèles proposés et à la facilité de mise en œuvre via l’interface SIG. Les choix effectués sont cohérents avec la généralisation de la plate-forme à d'autres zones géographiques, son indépendance vis à vis des serveurs de données, sa compatibilité avec d'autres SIG.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin