Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Différenciation sociale au sein des exploitations agricoles dans les périmètres de la grande hydraulique au Maghreb

Author(s): Analyse comparative Maroc-Algèrie
Congress: 2008
Author(s): Errahj Mostafa, Garin Patrice, Imache Amar, Chohin-Kuper Anne, Hammani Ali
Ecole Nationale d’agriculture de Meknès, Maroc UMR G-Eau Cemagref Montpellier Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Maroc

Keyword(s): Différenciation sociale, Grande hydraulique, typologie des exploitations, Gharb, Tadla, Mitidja, Maroc, Algérie
AbstractLa grande hydraulique a toujours constitué un secteur prioritaire de l’agriculture aussi bien au Maroc qu’en Algérie. Des aménagements à dimensions imposantes, des lois et des institutions ont fortement façonné les territoires ruraux. Soucieux de la valorisation des investissements consentis pour l’irrigation des grandes plaines, les politiques publiques ont été centrées sur : • la promotion d’exploitations agricoles familiales de taille moyenne au Maroc ; • la mise en place, en Algérie, d’exploitations agricoles collectives censées se substituer au modèle de gestion par l’Etat des grands domaines agricoles. Ces deux choix affichaient clairement la volonté de vouloir assurer un revenu agricole décent aux familles bénéficiaires tout en contribuant à la réalisation d’objectifs stratégiques nationaux (sécurité alimentaire). Par cette volonté d’homogénéiser les structures et les formes de la production agricole en grande hydraulique, les politiques ont ignoré les particularités locales, les stratégies et les capacités des communautés, les droits anciens, etc.… A travers des enquêtes conduites dans trois périmètres de la grande hydraulique au Maroc (Gharb, Tadla) et en Algérie (Mitidja), des typologies ont été établies et démontrent l’existence d’une différenciation sociale au sein des exploitations. En adoptant une démarche comparative, on débouche vers l’établissement d’un gradient qui va de la prospérité et l’intégration économique à l’exclusion. Cette différenciation est expliquée de manière assez spécifique selon l’histoire et les caractéristiques de chaque périmètre : • Place et importance du rôle de l’Etat ; • Migrations et dynamique démographique ; • Accès à l’eau ; • Financement de l’ agriculture, • Dynamique des filières agroalimentaires,… Face à ces nouvelles configurations des territoires de la grande hydraulique, on s’interroge sur les dynamiques possibles des exploitations familiales : Sont-elles viables hors des transferts de ressources via des activités extra agricoles? Quels opportunités/risques pour l’installation des jeunes ? Le modèle d’exploitation agricole familiale de taille moyenne relève-t-il, au final, d’un mythe ou plutôt d’une option de développement encore réalisable?
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin