Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Evaluation du risque lié aux variations spatiotemporelles de la pluviométrie au Sahel

Congress: 2008
Author(s): Joan Bastide, Erwann Fillol, Thierry Métais


Keyword(s): production fourragère, télédétection, sahel, ressources pastorales
Article:
AbstractDans le contexte Sahélien, où Action Contre la Faim - Espagne (ACF-E) évolue depuis 1996, la connaissance des ressources naturelles disponibles annuellement pour les pasteurs revêt un intérêt majeur. L’espace sahélien bénéficie d’une seule saison des pluies, appelée « mousson d’Afrique de l’ouest », dont dépendent étroitement les systèmes de production, qu’ils soient agricoles ou pastoraux. Cette unique saison des pluies est caractérisée par une variabilité spatiotemporelle importante. Les incidences peuvent en être dramatiques, comme ce fut le cas lors des grandes sécheresses sahéliennes de 1973 et 1984, ou tout dernièrement la crise alimentaire éprouvée par le Niger en 2004 et 2005. Compte tenu de l’étendu de l’espace pastoral du Mali et du Niger, il est extrêmement difficile d’évaluer chaque année l’état des ressources naturelles disponible pour les éleveurs, et donc d’évaluer le risque lié à ces mêmes ressources. Conscient de ces difficultés, l’équipe de ACF-E au Mali c’est fixé comme objectifs d’une part, d’intégrer à son système d’information géographique (SIG) une couche localisant les principaux pâturages, et d’autre part, d’en quantifier annuellement les variations spatiales et quantitatives. Afin d’améliorer la qualité des données ainsi disponibles, l’équipe ne souhaitait pas utiliser uniquement le NDVI , mais le transformer en kilogramme de matière sèche par hectare (Kg/MS/h). En collaboration avec les chercheurs du CesBio , un premier outil utilisant la méthode de Monteith appliqué aux images de Spot Végétation a été développé en 2002. Depuis l’ apparition du site www.vgt4africa, et la mise à disposition en ligne et en temps réel de produits issus également des données de Spot Végétation, un deuxième outil a été conçu intégrant toujours le NDVI mais également le DMP . Le traitement de ces informations grâce aux outils développés, nous permet aujourd’hui un suivi quantitatif de la production fourragère dans l’espace considéré depuis 1998 jusqu’à aujourd’hui. L’utilisation des potentialités des logiciels de cartographie, ainsi que les résultats exprimés en Kg/MS/h, permet une quantification de la ressource fourragère annuelle appliquée à différentes entités géographiques, qu’elles soient administratives ou sociales. Ces données ont ainsi permis la construction de courbes de tendance appliquées à des surfaces agro écologiques, construite en relation avec l’utilisation qui en est faite par les éleveurs et leurs troupeaux. L’observation de ces résultats a permis à ACF-E début 2005 de produire un rapport quantitatif décrivant une situation critique pour les éleveurs nomade du Nord Mali. Ce rapport, produit en collaboration avec le Système d’Alerte Précoce (SAP) et le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) du Mali, a permis d’une part d’identifier un risque, et d’autre part d’ interpeller à temps la communauté internationale. Aujourd’hui, ACF-E est conscient de l’intérêt d’utiliser la télédétection comme outils de suivi dans ce contexte pastoral. L’outil développé au Mali a ainsi été étendu au Niger. Afin de pérenniser l’utilisation de ce type d’outil, grâce à l’AECI , nous transférons actuellement cette capacité aux systèmes d’alerte précoce du Mali et du Niger, en collaboration avec le centre Agrhymet et des institut de recherches nationaux.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin