Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Gestion intégrée de l’aquifère d’une île haute carbonatée : Lifou (Archipel des Loyauté, Pacifique sud-ouest)

Congress: 2008
Author(s): Michel Allenbach(1), Didier Lille(2), François Orange(3), Dorota Jaromin(4)
ALLENBACH Michel (1), LILLE Didier (2) et al.(Programme SAGE Loyauté) (1) LGPMC-EA 3325, Université de la Nouvelle- Calédonie, BP R4, 98851, Nouméa Cedex Nouvelle-Calédonie, tél : (687) 26 58 27, courriel : allenbach@univ- nc.nc (2) US Espace, Institut de Recherche pour le Développement, Nouméa, BP A5 98848 Nouméa Cedex Nouvelle-Calédonie, tél : (687) 26 08 35, courriel : didier.lille@noumea.ird.fr (3) CNRS Orléans, Université d’Orléans, courriel : orange@cnrs-orleans.fr (4) POLYTECH’Orléans, Université d’Orléans, courriel : jaromin@univ-nc.nc

Keyword(s): Pacifique SO, hydrogéologie karstique, lentille d'eau douce, île haute carbonatée, gestion intégrée
Article:
AbstractPréambule : Les anciens éléves de Polytech Orléans : Alexandre Hoez, François Orange, Vincent Cadoret, Atiyet Aziz, Jaromin Dorota et Navarre Savinien, stagiaires du programme SAGE Loyauté, le coordonnateur du programme et le responsable scientifique du volet géosciences, co-signataires de la communication souhaitent à travers cette contribution rendre hommage à Michel Lepiller (Université d’Orleans), tragiquement décédé en 2006. Il était le leader scientifique naturel de l’équipe d’hydrogéologie karstique qui travaille depuis 1999 sur la compréhension du fonctionnement de la lentille d’eau douce de Lifou (Archipel des Loyauté). Introduction : Lifou (1150 km2) est la plus grande en superficie des îles hautes carbonatées constituant l’archipel des Loyauté. En l’absence de réseau hydrologique de surface, la lentille d’eau douce constitue la seule ressource en eau de l’île. Le milieu est vulnérable, complexe et mal appréhendé dans un contexte de mutation rapide des sociétés océaniennes et de changement climatique global. Le programme SAGE Loyauté a été mis en œuvre afin de répondre aux questions suivantes Quels sont les risques encourus aujourd’hui par la lentille et comment rendre les filières de développement économique compatibles avec la gestion durable de la ressource en eau. Les enjeux sont ainsi de trois ordres : 1) Préserver la santé des populations consommatrices, 2) conjuguer le développement économique et la préservation de la ressource en eau et 3) protéger et gérer un patrimoine environnemental de niveau mondial par sa biodiversité et son caractère endémique. Méthodes et résultats : La communication se propose dans un premier temps de décrire les méthodes et résultats obtenus par un groupement de compétences pluridisciplinaires dans les domaines scientifiques, technologiques, juridiques et de communication. Les grands axes ayant trait aux géosciences (compréhension du fonctionnement de la nappe et vulnérabilité de la ressource), à l'environnement de surface (pollutions, risques et menaces), à la formation (information des acteurs et sensibilisation des enfants), à la télédétection (suivi et actualisation des données cartographiques et des indicateurs) et aux systèmes d’information (spécification, capitalisation de connaissances, télécommunications) ont été étudiés. Le produit principal est un système intégré de connaissances et de données, baptisé EAUNET à l’attention des acteurs du développement des îles Loyauté. Il permet de disposer à tout instant et en tout lieu, via Internet, d’une information sélectionnée, actualisée et scientifiquement validée, à des fins d’aide à la décision. Dans une seconde partie, l’article exposera quelques résultats obtenus par l’axe géosciences du programme. Trois approches complémentaires seront abordées : 1) l’apport de l’exploration spéléologique, du repérage des désordres géomorphologiques de surface et des exhaures, couplés à l’utilisation des traçages, dans la caractérisation des axes de drainage préférentiels de la nappe, 2) l’étude du transfert de charge (intensité et modalité) de l'impulsion pluie à travers la zone non saturée jusqu’à la zone saturée de l'aquifère, menée sur la base d’acs de la relation pluie/hauteur piézométrique, 3) la modélisation des écoulements souterrains sur la zone pilote instrumentée de la baie de Chateaubriand. Conclusion : L’ensemble des résultats obtenus constitue une base de données de référence pour la compréhension des aquifères des îles hautes carbonatées de l’espace insulaire Pacifique et leur gestion.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin