Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Modifications des propriétés physico-chimiques et d'abondances bactériennes des eaux souterraines en réponse à une longue durée de stockage dans les récipients à domicile

Congress: 2008
Author(s): Thomas NJINE, Moïse NOLA, Serge H. ZEBAZE TOGOUET
MOUSSA DJAOUDA:Doctorant à l'Université de Yaoundé I (CAmeroun), Laboratoire de Biologie Générale, B.P. 812 Yaoundé (Cameroun). Tél (+237 99758000) e-mail: djoubei@yahoo.fr Thomas NJINE: Professeur, Hydrobiologiste, Chef de Laboratoire de Biologie Géné

Keyword(s): Physico-chimie, eaux souterraines, stockage, dynamique d'abondance, staphylocoques, Enterobacteriaceae, BHAM
Article: Poster:
AbstractUne étude a été conduite dans le but de déterminer les variations des propriétés physico-chimiques et la dynamique d’abondance des bactéries dans les échantillons d’eaux souterraines en condition de stockage. Les échantillons d’ eau analysés ont été obtenus des sources et des puits de Yaoundé. La durée de stockage a été de 144 heures et chaque échantillon stocké en duplicat dans 2 bidons, l’un ouvert et l’autre fermé a été analysé toutes les 24 heures. Les techniques utilisées pour l’analyse physico-chimique ont été celles décrites par Rodier (1996). Pour le dénombrement des germes, les techniques utilisées ont été celles des membranes filtrantes et d’étalement en surface. Il résulte que les eaux des puits présentent une forte minéralisation et des teneurs en MES élevées par rapport aux eaux de sources. Les valeurs de pH toutes acides dépendent quant à elles de la répartition spatiale et non de la nature des points d’eau (source ou puits) et augmentent au cours de son stockage plus nettement en condition de bidon ouvert que fermé. Les teneurs en MES et la conductivité électrique ont varié au cours du stockage. Les abondances bactériennes dans les eaux, aux jours de prélèvement atteignent en moyennes 1470 UFC/mL pour les BHAM, 550 UFC/100 mL pour les staphylocoques et 1365 UFC/100 mL pour les Enterobacteriaceae. Au bout de 144 heures de stockage, on observe une diminution générale de l’abondance des staphylocoques et des entérobactéries aussi bien dans les eaux de sources que dans celles de puits. Les taux d’inhibition apparents de croissance des staphylocoques ont atteint -16,4 divisions/jour dans les eaux de sources et -68,22 divisions/jour dans les eaux de puits. Ceux des entérobactéries ont atteint -28,78 divisions/jour et -74,69/jour dans les eaux de sources et de puits respectivement. L’abondance des BHAM augmente considérablement au bout de 144 heures de stockage d’eau. Leurs taux de croissance apparents ont été élevés dans les eaux de sources comme dans celles de puits et ont atteint 1931,1 divisions/jour. Les abondances des staphylocoques et celles des entérobactéries sont positivement corrélées (P< 0,05 et P< 0,01) ; elles seraient influencées par les mêmes caractéristiques de l’eau souterraine pendant son stockage. En général, la condition de stockage (bidon ouvert ou bidon fermé) n’affecte pas significativement l’abondance des entérobactéries et des staphylocoques. Les résultats suggèrent que la dynamique d’abondance bactérienne dans l’eau souterraine serait déterminée par les caractéristiques chimiques et biologiques et les activités et interactions des microorganismes des eaux stockées.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin