Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Les déterminants de l’adoption des techniques d’économie d’eau d’ irrigation en Tunisie

Author(s): Etude de cas du périmètre de Fej Rouissat- Kairouan
Congress: 2008
Author(s): Ayoub Fouzai, Mohamed Salah Bachta
Ayoub Fouzai: ETUDIANT –MASTER-INAT Mohamed Salah BACHTA : PROFESSEUR- INAT

Keyword(s): Agriculture irriguée, périmètre privé, adoption technologique, irrigation localisée, modèle Logit, modèle Logit ordonné, modèle Tobit
Article:
AbstractLa raréfaction croissante de l’eau en Tunisie, augmentation de la demande conjuguée à une quasi stagnation de l’offre, rupture des équilibres ressources-emplois anticipée en 2020 environ. Face à ce constat, le secteur irrigué, plus grand consommateur de ressources hydriques (80 % des volumes utilisés) suscite tout l'intérêt des pouvoirs publics et la rationalisation de l'utilisation de l'eau en Tunisie, est considérée comme tributaire de l’amélioration de la valorisation des usages agricoles. La mise en œuvre d'une politique tarifaire au sein des périmètres publics irrigués et l'instauration de zones de sauvegarde dans les périmètres privés ont constitué les principaux instruments pour réduire les gaspillages de l’eau d’irrigation et de protection des ressources souterraines. Les résultats obtenus sont restés en deçà des attentes. Un programme dit d’économie d’eau est venu compléter, depuis 1995, ces outils de gestion de la demande d’eau. La subvention de l'investissement en équipement d’économie d'eau est l’instrument économique qui a été privilégié par ce programme. Malgré les montants de subvention consentis (taux de subvention pouvant atteindre les 60% de l’investissement), les équipements réalisés n'ont pas permis d’atteindre les objectifs escomptés, notamment en ce qui concerne l'irrigation localisée. Le présent travail a pour objectif l’explication du comportement de choix des techniques d’irrigation. Une modélisation de l’adoption de l'irrigation localisée a été élaborée. Cet exercice vise à identifier, au niveau d'un échantillon d'irrigants privés dans un contexte de rareté, d’identifier les principaux déterminants de l'adoption. Le pouvoir explicatif des choix attribué à chaque déterminant est estimé. La comparaison de la nature de ces facteurs explicatifs avec celle des instruments mis à profit par les pouvoirs publics permet a permis de formuler certaines propositions relatives au contenu de la politique de gestion de la demande d’eau d’irrigation. Les données utilisées pour l’estimation des modèles explicatifs de l’adoption ont été collectée par enquête réalisée auprès de 113 agriculteurs appartenant à un périmètre privé dans la zone de Fej Rouissat. Cette enquête nous a permis d’élaborer une base de données concernant l'exploitant, l'exploitation, et l'usage de la ressource en eau. Les modèles économétriques s'adaptant aux exigences du sujet de recherche et qui ont été estimés (i) le modèle Logit qui a permis de déterminer d’une part, les variables explicatives de l'adoption ou de la non -adoption de l'irrigation localisée et d’autre part, l'effet de chaque variable sur la probabilité de l’adoption, (ii) le modèle Logit Ordonné où la variable dépendante est poly-tomique sous forme de quatre modalités permettant de déterminer l'effet marginal des variables explicatives sur chaque niveau d'adoption de l'irrigation localisée, (iii) le modèle Tobit simple où la variable dépendante censurée en zéro traduit l'intensité de l'adoption pour chaque observation (exploitation). Ce dernier modèle vise à déterminer l'effet marginal des variables explicatives sur l'intensité de l'adoption technologique de l’irrigation localisée. Les résultats montrent qu’outre les variables économiques, des variables d'ordre sociodémographique et technique expliquent l'adoption de l'irrigation localisée et peuvent avoir un effet important sur le choix et les décisions des agriculteurs. Des différences de l'effet des variables explicatives variant en fonction du niveau d'adoption de l'irrigation localisée ont pu être décelées.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin