Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

SENSIBILITE AUX VARIATIONS CLIMATIQUES D’UN BASSIN A FORTS ENJEUX – LE CAS DE LA GARONNE

Congress: 2008
Author(s): Anne Dupeyrat(1), Cécile Agosta(1), Eric Sauquet(2), Frédéric Hendrickx(1)
(1) EDF – R&D – LNHE, 6 quai Watier, 78400 Chatou - France (2) CEMAGREF Lyon, 3 bis quai Chauveau, 69009 Lyon - France

Keyword(s): changement climatique, Garonne, hydrologie, étiage, production hydro-électrique
Article:
AbstractLa gestion des ressources en eau à l’échelle d’un grand bassin versant est particulièrement complexe. Ces bassins sont généralement caractérisés par de fortes pressions sur les ressources en eau pendant les étiages. Ces ressources sont nécessaires à la vie aquatique, la production d’eau potable, la production industrielle, la production d’électricité, l’agriculture… Les besoins des nombreux acteurs agissants sur ces bassins ne sont pas toujours concordants et peuvent aboutir à des situations difficiles autour du partage de l’eau, comme lors des étiages sévères de 2003, 2005 et 2006. Dans le cadre d’un projet national financé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durable, le CEMAGREF, EDF et l’Agence de l’Eau Adour-Garonne s’ intéressent à l’évolution de la disponibilité en eau et des usages et leurs conséquences pour la gestion de la ressource superficielle sur le bassin de la Garonne à Lamagistère (32250 km²). Le bassin est complexe par nature : les influences climatiques multiples (atlantique, méditerranéenne et climat de montagne) auxquelles il est soumis donnent lieu à des réponses hydrologiques différenciées. A cette complexité naturelle se greffe une complexité d’origine anthropique. Ce bassin présente, en effet, la spécificité d’avoir sur son territoire plusieurs retenues dont certaines sont sollicitées pour la production hydro-électrique et le soutien d’étiage, des canaux et ouvrages collinaires conçus pour les besoins d’irrigation. Le but de ce projet est de fournir un diagnostic de la gestion de la ressource à l’échelle du bassin et d’examiner la réponse hydrologique à différents scénarios de changement climatique et de pressions à l’horizon 2030. Pour répondre à ces attentes, le bassin de la Garonne à Lamagistère a été découpé en sous- bassins versants permettant de distinguer la branche Pyrénées de régime hydrologique pluvio-nival et la branche Massif Central de régime hydrologique pluvial. Un modèle hydrologique conceptuel spatialisé CEQUEAU a été calé par sous-bassin en s’appuyant sur des débits mesurés dans le cas de bassins faiblement anthropisés ou sur des débits « naturalisés » dans le cas de bassins avec une forte influence humaine. Une étude de sensibilité aux variations climatiques a été menée sur deux bassins peu influencés, aux comportements hydrologiques différents : le Tarn à Millau (branche Massif Central), le Salat à Roquefort (branche Pyrénées) et sur un bassin fortement influencé par la production hydroélectrique : l’Ariège à Foix. Elle s’appuie sur un générateur stochastique de situations climatiques inspirées de l’algorithme KNN. Les sorties obtenues sont replacées dans le panel des futurs possibles annoncés par les GCMs. Pour le bassin anthropisé, des scénarios de gestion des barrages sont introduits pour mesurer les effets combinés d’une modification du climat et des perturbations humaines. Les résultats sont examinés au travers des variables hydrologiques classiques de débit mais également des indicateurs caractérisant les risques de défaillance du système faisant appel aux débits objectifs à maintenir défini dans le plan de gestion des étiages du bassin. Ils laissent entrevoir une sensibilité différente selon le bassin, les facteurs explicatifs pourraient être l’alimentation par la fonte de neige et la présence d’un soutien par les nappes.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin