Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Aspects hydrogéologiques et socio-legaux des eaux souterraines dans la satisfaction des besoins domestiques au niveau du bassin versant de la Volta

Congress: 2008
Author(s): Nicola Martin, Jean-Pierre Sandwidi, Alexandre Sessouma, Irit Eguavoen
The authors work at the Federal Institute for Geoscience and Natural Resources (BGR)in Hannover/ Germany, at the Center for Development Research (ZEF) in Bonn/ Germany as well as for the German Development Service DED in Cameroun. They all conducted (and
Article: Poster:
AbstractLes eaux souterraines exploitées à partir de puits traditionnels et forages d’eau constituent la principale source d’approvisionnement en eau des populations rurales dans le nord semi -aride du bassin versant de la Volta. La sécurisation des besoins en eau domestiques dépend à la fois des conditions climatiques et hydrogéologiques déterminant la disponibilité des eaux souterraines et aussi des structures de régulation à l’accès et à l’utilisation de ces ressources. Cet article traite de la disponibilité en eaux souterraines ainsi que des aspects socio-legaux d’utilisation de ces eaux au niveau de 2 sites : le bassin versant d’Atankwidi au nord du Ghana et celui de Kompienga au Burkina Faso. Deux principales questions soutendent les résultats de cet article : (1) quelle durabilité présente l’exploitation des ressources en eaux souterraines ? (2) quels sont les facteurs socio-legaux conditionnant la sécurité en eau pour les besoins domestiques ? Les estimations hydrogéologiques ont montré qu’un important potentiel en eau souterraine existe pour la satisfaction des besoins domestiques. Cependant, ces besoins ne sont pas encore satisfaits pour toutes les communautés sur les bassins versants en raison de conditions institutionnelles limitantes. Même si les cadres naturel et socio-culturel apparaissent similaires pour les deux bassins versants, les programmes nationaux régissant la planification des ressources en eau et l’approvisionnement demeurent différentes dans les deux pays. Au Ghana, des changements institutionnels sont apparus à la suite de la mise en place de programmes nationaux communautaires de l’eau et de l’assainissement. Ces changements se sont quelque fois révélés contradictoires aux droits antérieurs locaux de l’eau, réduisant la possibilité pour les communautés de choisir leurs sources d’approvisionnement en eau. Au Burkina Faso, l’acquisition de forages d’eau et leur accès sont fortement politisés et font l’objet de luttes au sein des pouvoirs locaux. Cet article décrit comment ces différentes situations influencent la sécurité de l’approvisionnement en eau domestique sur les deux bassins versants.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin