Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

TENDANCES DES PRECIPITATIONS ET DE LA SECHERESSE SUR LE LITORAL ALGERIEN : IMPACT SUR LES RESERVES HYDRIQUES

Congress: 2008
Author(s): auteur1 : N. HASSINI, auteur2 : B. ABDERRAHMANI, auteur3 : F. Z. MEGHOUFEL et auteur4 : K. GUENACHI
auteur 1 : Laboratoire RITE, Université d’Es-Sénia, BP 1524 Oran algérie. email : hassininour@yahoo.com auteur 2 : Institut Hydrométéorologique de Formation et de Recherche IHFR, Oran. email :belaidader@gmail.com auteur 3 : Département De physique, Univ

Keyword(s): pluviométrie, sécheresse, régionalisation, infrastructures hydrauliques, Algérie
Article: Poster:
AbstractLa pluviométrie est un élément fondamental du climat. Son importance est telle que les différentes classifications du climat reposent essentiellement sur la moyenne annuelle ou mensuelle des précipitations, en combinaison avec les moyennes et /ou les extrêmes de température. En Algérie, les ressources hydriques tributaires pour une large part d’une pluviométrie très irrégulière et inégalement répartie dans l’espace, demeurent modestes, eu égard également au déficit en moyens de rétention (barrages, retenues collinaires etc.). Les changements climatiques et en particulier la sécheresse qui sévit ces dernières années, essentiellement à l’Ouest du pays, exacerbe davantage le problème. L’étude des précipitations relevées dans une centaine de stations météorologiques du nord de algérien (période 1951-1980 et période 1961-1990), montre une succession d’épisodes pluviométriques excédentaires et déficitaires par rapport à la normale et qui témoignent de leur grande variabilité. La variabilité intra annuelle des précipitations est plus importante pour les stations côtières que pour les stations de l’intérieur, ceci est dû à une plus nette distinction entre les saisons sèche et pluvieuse pour les stations côtières, alors que l’amplitude pluviométrique est plus réduite pour les stations continentales par l’apport de pluies d’orages durant l’été. La régionalisation, obtenue par le tracé des isohyètes, montre l’existence de trois régions distinctes caractérisées par des régimes pluviométriques différents. Une superposition de cette carte avec celle des infrastructures hydrauliques existantes permet d'avoir une idée sur l'efficacité de récupération et de rétention pour les différentes régions du littoral algérien.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin