Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Approche géochimique de la vulnérabilité des eaux souterraines de la nappe phréatique de la plaine de Kairouan (Tunisie)

Congress: 2008
Author(s): S. Ben Ammar(1)(2), G. Favreau(3), K. Zouari(2), C. Leduc(3), R. Beji(4), J. M’barek(5)
(1) Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires, 2020 Sidi Thabet - Tunisie safouan_ammar@yahoo.fr (2) Laboratoire de Radio-Analyses et Environnement, E.N.I Sfax, BP W 38 Sfax - Tunisie (3) IRD, Maison des Sciences de l’Eau, Université de Montpellier 2, CC MSE, 34095 Montpellier cedex 5 - France (4) Commissariat Régional du Développement Agricole de Kairouan, Kairouan - Tunisie (5) Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux, 23 rue J. Nehru, Montfleury, 1008 Tunis - Tunisie

Keyword(s): Mots clefs : eau souterraine, géochimie, isotopes, nitrates, 15-N, Kairouan,
Article:
AbstractApproche géochimique de la vulnérabilité des eaux souterraines de la nappe phréatique de la plaine de Kairouan (Tunisie) S. Ben Ammar1,2, G. Favreau3, K. Zouari2, C. Leduc3, R. Beji4 & J. M’ barek5 1 Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires, 2020 Sidi Thabet - Tunisie safouan_ammar@yahoo.fr 2 Laboratoire de Radio-Analyses et Environnement, E.N.I Sfax, BP W 38 Sfax - Tunisie 3 IRD, Maison des Sciences de l’Eau, Université de Montpellier 2, CC MSE, 34095 Montpellier cedex 5 - France 4 Commissariat Régional du Développement Agricole de Kairouan, Kairouan - Tunisie 5 Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux, 23 rue J. Nehru, Montfleury, 1008 Tunis - Tunisie En zone semi-aride du centre tunisien, la nappe phréatique de la plaine de Kairouan est fortement sollicitée pour l’ irrigation ainsi que pour l’alimentation en eau potable. Ce réservoir aquifère d’importance régionale subit une pression anthropique accrue par une surexploitation des ressources (baisse accélérée du niveau de la nappe plus de 20 m sur les dernières décennies) et par la construction d’un barrage en son amont le privant de sa principale source d’alimentation : les crues de l’oued Merguellil. Les analyses chimiques (éléments majeurs et traces) et isotopiques (isotopes de la molécule d’eau et du carbone inorganique dissous) des eaux indiquent que la recharge de cet aquifère est tributaire des crues historiques de l’oued Merguellil. Les activités 14C et les âges corrigés des eaux de la nappe indiquent également la présence d’eaux plus anciennes datant d’environ 30.000 ans dans le NE du bassin, témoignant du faible taux de renouvellement de l’aquifère. A partir de la distribution spatiale des âges 14C, il est possible de présenter un modèle d’évolution de la vitesse d’écoulement en bonne concordance avec le schéma de sédimentation dans la plaine alluviale de Kairouan. Les eaux souterraines et de surface montrent une bonne homogénéité de faciès chimique, généralement explicable par des processus d’interaction eau - roche plus ou moins aboutis. Cependant, des teneurs élevées en nitrates, localement supérieures aux normes OMS (45 mg.l-1) sont courantes dans l’aquifère. Une approche par analyse isotopique des ions nitrates (N-15 / O-18, NO3), a permis d’ identifier différentes sources potentielles de contamination : engrais minéraux, engrais organiques, lessivage de l’azote minéral des sols (après déboisement et mise en culture). Du fait de l’intensification des pratiques, cette pollution azotée est susceptible d’avoir, à long terme, un impact croissant sur la ressource. Mots clefs : eau souterraine, géochimie, isotopes, nitrates, 15-N, Kairouan,
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin