Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Quelle éducation relative à l’environnement pour l’instauration d’un rapport harmonieux à l’eau ?

Congress: 2008
Author(s):
Nayla Naoufal Adresse : Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement Université du Québec à Montréal C.P. 8888, Succursale Centre- Ville Montréal, Québec, Canada H3C 3P8 Tél : 00 1 514 987 3000 poste 1572 (Université) Tél

Keyword(s): eau, rapport à l’eau, éducation relative à l’environnement, culture, identité, représentations.
AbstractFace à la multiplication et la gravité des problèmes en matière d’eau, il devient extrêmement urgent de travailler en vue d’une modification profonde des visions et des conduites à l’égard de l’eau. L’éducation relative à l’environnement, qui a pour but d’optimaliser le rapport des personnes et des groupes sociaux à l’environnement, est donc de plus en plus nécessaire. Elle permet de développer les savoirs, les valeurs, les compétences, les habiletés, la volonté, les attitudes et l’agir nécessaires à la protection du milieu de vie, et d’apprendre aux personnes à vivre ensemble au sein de l’environnement partagé. Le rapport humain à l’eau détermine notre manière d’agir, collective et individuelle, à l’égard de l’ « or bleu ». Et cet agir, à son tour, favorise souvent la construction d’un rapport privilégié avec l’eau. Or, ce rapport à l’eau, tout comme le rapport à l’environnement dont il fait partie, est situé dans un creuset identitaire, et socialement et culturellement déterminé. En effet, il ne se limite pas à une expérience de réalités biophysiques mais implique aussi des significations sociales partagées et influencées culturellement. Par ailleurs, l’analyse de conflits politiques difficiles à régler montre qu’ils portent souvent fondamentalement sur les aspects identitaires du rapport à l’eau. Par conséquent, une éducation relative à l’ environnement pertinente et éclairée visant à instaurer une relation harmonieuse avec l’eau et à résoudre les conflits socio-environnementaux doit impérativement prendre en compte les dimensions identitaires et culturelles du rapport à l’eau. Car n’est-il pas clairement établi que les personnes perçoivent le monde qu’elles habitent et l’environnement à travers le prisme de leur culture de référence ? Les pratiques à l’égard de l’eau ne sont-elles pas ancrées dans la culture locale et déterminées par des aspects religieux, socioéconomiques, biophysiques, technologiques, historiques, politiques, géographiques et éthiques? Il est donc fondamental de bien connaître le contexte du milieu dans lequel l’ éducation relative à l’environnement devra s'inscrire, en vue d’optimaliser le rapport à l’eau. De plus, il est nécessaire, préalablement à l’élaboration d’un projet de gestion ou de résolution des problèmes d’eau, de faire un diagnostic initial du rapport à l’eau des personnes concernées. On entend très souvent le terme « ressources en eau ». Mais l’eau n’est pas seulement une ressource. Suivant la terminologie des représentations de l’ environnement de Lucie Sauvé, l’eau n’est pas seulement une ressource à gérer, mais également, entre autres, un élément naturel à apprécier et préserver, un problème à résoudre, une partie fondamentale du milieu de vie à connaître et aménager, etc.. Afin d’améliorer le rapport à l’eau, il est indispensable de percevoir l’eau pas uniquement en tant que ressource et de remettre en question notre conception de cette dernière. L’éducation relative à l’environnement peut jouer un rôle essentiel à cet effet. Cette communication visera à définir le rapport à l’ eau et à présenter des pistes et des éléments de réflexion concernant une éducation relative à l’environnement ancrée dans la culture locale, permettant aux personnes d’être parties prenantes dans la protection et la gestion de cet élément fondamental à la vie qu’est l’eau.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin