Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Mangrove et bioremediation : efficience socio-écologique d’un dispositif d’épuration des eaux usées à Mayotte

Congress: 2008
Author(s): S. Becerra(1), M. Herteman(2), F. Fromard(2), L. Lambs(2), E. Muller(2), S. Sauvage(2), A. Sturma (1), R. Walcker(2),J. Sánchez-Perez(2),
(1) Becerra Sylvia, CR CNRS, LMTG, 14 avenue Edouard Belin, 31300 Toulouse, France. Tel. : +33 5 61 33 26 13/ Fax. : + 33 5 61 33 25 60/ becerra@lmtg.obs-mip.fr (2) Fromard François, CR CNRS, Laboratoire d'écologie fonctionnelle –Ecolab-, 29 rue Jeanne

Keyword(s): mangrove, bioremédiation, ressource en eau, qualité, assainissement
Article: Poster:
AbstractL’usage de la mangrove pour épurer des eaux usées est un procédé émergent dans différentes régions tropicales. A Mayotte, territoire français de l’Océan Indien où l’environnement se dégrade avec l’augmentation très rapide de la population, les mangroves constituent une interface obligée entre un littoral en voie d’urbanisation et un lagon menacé de pollution. Les eaux usées s’y déversent librement sans traitement préalable avec un impact négatif fort sur l’ensemble des écosystèmes côtiers et lagonaires de l’île (Gourbesville and Thomassin 2000). Un dispositif expérimental d’assainissement des eaux domestiques basé sur les capacités épuratrices naturelles de la mangrove a été mis en place en septembre 2006, sur le site pilote de Malamani. Si sur le plan écologique, la capacité de cet écosystème d’accepter un excès de nutriments apportés par des eaux usées a été vérifiée (notamment pour des mangroves asiatiques ou australiennes : Kelly 1995, Tam and Wong 1995, 1999), sur le plan sociologique cette innovation socio-technique suppose l’adhésion et la participation de la population pour atteindre les objectifs fixés. Mais elle se heurte dans la réalité aux spécificités socio- économiques de la population et plus largement aux représentations sociales et pratiques traditionnelles de gestion de l’eau dans la société mahoraise. La communication proposée porte sur l’efficience socio-écologique du dispositif pilote d’ épuration des eaux usées : la présentation combinera l’analyse des conditions sociales d’acceptation et de mise en œuvre de ce procédé d’épuration ainsi que l’analyse des capacités de filtration, bioaccumulation et bioremédiation de la mangrove. Elle abordera aussi la question de la préservation des ressources exposées aux eaux usées rejetées du point de vue de l’évaluation de la vulnérabilité des milieux, organismes mais aussi des populations utilisatrices. Les résultats présentés enrichiront un modèle de gestion des zones humides qui prend en compte à la fois leurs fonctionnalités naturelles et leurs fonctionnalités sociales.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin