Congress Resources: Papers, posters and presentations

< Return to abstract list

Integration des données géophysiques et géochimiques dans l'étude de l'aquifère superficiel de GHARDIMAOU(Tunisie)

Congress: 2008
Author(s): Mohamed Hédi Inoubli, Faouzi Amri
-Professeur à la faculté des Sciences de Tunis et Directeur de l'Unité de Géophysique Appliquée - Chef de Service géophysique à la Direction Générale des Ressources en Eau (Tunisie)

Keyword(s): Ghardimaou , Tunisie , aquifère superficiel , géochimie,géophysique , compartimentation, tectonique
AbstractINTEGRATION DES DONNEES GEOPHYSIQUES ET GEOCHIMIQUES DANS L’ETUDE DE L’ AQUIFERE SUPERFICIEL DE GARDIMAOU (TUNISIE). Rihab Guellala 1- 3, Mohamed Hédi Inoubli 1 et Fouazi Amri 2 1: Unité de Recherche de Géophysique Appliquée aux Matériaux et Minerais. Département Géologie. Faculté des sciences de Tunis. Campus universitaire. 2092 Tunis. 2: Direction Générale des Ressources en Eau, Ministère de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques. 1008 Tunis. 3 : Institut Supérieur des Sciences et Techniques des Eaux de Gabès (Tunisie). Adresse postale : 20 Rue d’ Arabie Saoudite - Galaxie 2000- Tour D - R.C- Tunis Belvédère 1002-Tunis-Tunisie, Téléphone : 22 66 81 50 Adresse électronique: gallalarabie @ yahoo.fr. Mode de présentation : Communication orale Thème du résumé : Gestion intégrée des ressources en eau Introduction La plaine de Ghardimaou, située au Nord-Ouest de la Tunisie, est réputée par son activité agricole. Cette activité est largement dépendante de l’eau de l’aquifère superficiel, profond d’une dizaine de mètres et couvrant presque la totalité de la plaine. Cet aquifère est logé dans les formations détritiques quaternaires. Il est constitué de graviers, de sables, de galets avec intercalations d’argiles. Objectifs Cette étude se propose d’intégrer les données géochimiques et géophysiques pour mieux connaître les caractéristiques de l’aquifère superficiel afin d’adopter un schéma directeur portant sur la gestion optimale des ressources en eau pour la région. Données et Méthodologie Cette étude est basée sur les informations géologiques de surface combinées aux données géophysiques et de forages. Les données de forages comprennent des logs lithologiques et des mesures de la conductivité électrique, des teneurs en résidu sec, en anions ( CO-3, SO-4 et Cl-) et en Cations (Na+et Ca++). Des cartes sont dressées au profit de ces mesures. Les données géophysiques consistent à des sondages électriques verticaux de type Schlumberger. Les résultats de l’interprétation de ces données, les logs lithologiques et les affleurements géologiques les plus proches figurés sur la carte géologique constituent les coupes géoélectriques réalisées. Résultats L’analyse des cartes établies, montre que la conductivité électrique et les teneurs en résidu sec, Na+, Ca++, SO-4, Cl- et CO-3 varient d’une région à une autre et permet la subdivision de l’aquifère en deux compartiments : Nord- Ouest et Sud-Est.Contrairement au premier, le deuxième offre des fortes valeurs. La limite entre les deux compartiments est marquée par une direction NE - SW. Des coupes géoélectriques perpendiculaires à cette direction révèlent que la compartimentation de l’aquifère superficiel est due à un accident NE –SW qui constitue le prolongement des failles de Sdara et de Chouichia dans la plaine. Conclusion L’étude pluridisciplinaire de l’aquifère superficiel de la région de Ghardimaou a permis de mettre en évidence la compartimentation de cet aquifère ainsi que le rôle important joué par la tectonique dans cette compartimentation.
© 2011 IWRA - International Water Resources Association office@iwra.org - http://www.iwra.org - Admin